Le vignoble Beaujolais

Implanté à l'époque romaine au VIIème siècle, le vignoble Beaujolais a été favorisé par la suite par les moines bénédictins, sous l'influence de l'Abbaye de Cluny, distante de Lancié de 40 km.
Depuis le XIV ème siècle et l'Edit de Dijon, le Beaujolais a trouvé son identité par la culture du Gamay noir à jus blanc, suite à une colère du Roi Philippe le Hardi qui le jugeait comme "très déloyault".
Auparavant, tous les vignobles avaient l'autorisation de cultiver ce cépage unique. La Bourgogne en faisait alors un usage prononcé, mais le Beaujolais s'est vu octroyer le droit de cultiver, seul et sans concurrent pendant quelques années, le Gamay noir à jus blanc. Le Beaujolais ne faisait alors plus partie intégrante du Royaume de France. Le Roi avait décidé que le gamay noir à jus blanc ne serait plus cultivé entre les frontières de son royaume. L'Edit qu'il prononça ne fut respecté que quelques années, laissant le temps aux terres Beaujolaises d'asseoir leur suprématie dans la culture de ce cépage parfaitement adapté à leurs terroirs.

Le vignoble Beaujolais, une terre d'exception pour des vins du Beaujolais atypiques Le vignoble Beaujolais : le Mont Brouilly majestueux Le vignoble Beaujolais : le village de Lantignié et l'Ouest du Beaujolais Le vignoble Beaujolais : Vue sur Villié Morgon depuis Lancié Le vignoble Beaujolais : le cru du Beaujolais Fleurie

La culture du vignoble Beaujolais se fait sur un sol dont la topographie est formée de collines, de côteaux plus ou moins hauts et abrupts. Les Monts du Beaujolais sont considérés par les géopgraphes comme les premiers contreforts du Massif Central.
La vallée de la Saône délimite le vignole à l'Est, les Monts du Beaujolais à l'Ouest. Au nord, le vignoble Beaujolais se perd dans les vignes du vignoble Mâconnais, les prémisces de la Bourgogne. Au Sud, les Monts du Lyonnais voient mourir le Beaujolais pour laisser place à une nature luxuriante et diversifiée.
L'altitude moyenne des rangs de vignes est située autour de 300 mètres. Certaines parcelles de vignes sont situées à une altitude supérieure à 600 mètres, notamment autour du Cru Chiroubles.

Les sols du Beaujolais ne sont pas uniformes. De Saint-Vérand, petit village à l'extrème sud du vignoble Beaujolais, à Saint-Véran, autre bourgade typique à l'extrème nord du vignoble, les différents terroirs se comptent par centaine.
Au sud du vignoble, les terrains sont argilo-calcaires et quelquefois gréseux, quant au nord, dans la région des Crus du Beaujolais, les sols sont cristallins (schistes, manganèse,etc.) et granitiques.

Le vignoble Beaujolais s'étendait sur plus de 22.000 hectares en l'an 2000. Toutefois, des politiques d'arrachage ont changé la superficie de ce vignoble depuis lors. On estime qu'1/10 du Beaujolais aurait été restructuré.

Le vignoble Beaujolais, une terre d'exception pour des vins du Beaujolais atypiques :
		le Mont Brouilly vu des vignes Le vignoble Beaujolais, une terre d'exception pour des vins du Beaujolais atypiques : le Cru Chiroubles sur ses montagnes depuis Lancié Le vignoble Beaujolais, une terre d'exception pour des vins du Beaujolais atypiques : le chateau de Corcelles, majestueux

Le Beaujolais est plus qu'un "pays", comme la France en compte tant. Il est associé à ses vins si délicieusement fruités, appréciés de nombreuses personnes à travers le monde entier. Les vins du Beaujolais ont une notoriété acquise depuis plus de 60 ans, depuis le sortir de la seconde Guerre Mondiale. Une notoriété qui subit de nombreux affronts depuis plus d'une décennie. Cela n'empêche pas les producteurs de vins du Beaujolais de se battre, chacun à leur manière, pour faire perdurer le prestige passé de ces vins délicieux, synonymes de fêtes, de légèreté et de terroirs qui plaît tant au monde entier.